Publié par : Snake & Gazelle | 13 octobre 2009

CONTRAT DE SOUMISSION

Ce contrat est présenté comme un accord durable et sécurisant qui tente de définir en termes spécifiques une relation et l’interaction entre deux personnes. Il intervient entre Gazelle, ci-après nommée la Soumise, qui souhaite être tenue dans un état de soumission, et Snake, ci-après nommé le Maître, qui souhaite la maintenir dans cette soumission.

1 – Portée du contrat

1.1 – Ce contrat prendra effet dès sa signature par les deux co-contractants. La durée de celui-ci n’est pas limitée dans le temps, mais il sera caduc le jour même de sa destruction. Il restera aux mains du dominant et sera disponible à volonté y compris pour le lire ou le modifier. L’un ou l’autre des partenaires pourra le détruire et stoppera de ce fait l’engagement. Ce contrat est un contrat d’intention, il ne peut en aucun cas servir en justice.

2 – Règles inconditionnelles

2.1 – La Soumise accepte que son corps devienne la propriété de son Maître qui pourra en faire ce que bon lui semble, à l’intérieur des limites définies dans le présent contrat.

2.2 – La Soumise admet que sa condition l’oblige à une attitude respectueuse envers son Maître. Ainsi, elle accepte d’obéir sans retenue à tous ses ordres quels qu’ils soient. A tout manquement elle sera punie plus ou moins sévèrement. Elle est consciente de ses obligations envers celui qui a en charge son éducation.

2.3 – La Soumise a bien conscience de son statut d’esclave sexuelle et assume pleinement ce rôle. Le Maître pourra à ce titre l’utiliser comme bon lui semble pour sa satisfaction personnelle.

2.4 - La Soumise a une obligation d’hygiène  de son corps et  de ses orifices. Elle doit maintenir sa partie intime épilée pour accéder à ses lèvres et son clitoris, chaque fois que son Maître l’ordonnera pour des périodes plus ou moins longues. Par ailleurs, afin de pouvoir exciter son maître sans délai, la soumise aura l’obligation de se tenir excitée sexuellement. Sa vulve sera systématiquement mouillée grâce à des séances de masturbations sans orgasmes ou par des lectures d’échanges à caractères sexuels.

2.5 – Le devoir du Maître est de prendre en charge l’éducation de sa Soumise. Il devra en faire une chienne docile et obéissante en utilisant les moyens mis à sa disposition dans le présent contrat. Il devra en outre savoir récompenser sa Soumise lorsqu’elle sera méritante. Ceci passera par des récompenses psychologiques, mais aussi par des faveurs sexuelles comme le droit de jouir en se masturbant et même l’exécution de divers actes sexuels par le Maitre.

3 – Lieux et limites d’application du contrat

3.1 – En famille: Aucun article du présent contrat n’a pour dessein de nuire à la vie familiale de la Soumise. Le Maître ne pourra se prévaloir de ce contrat qu’à la condition qu’en aucune manière, la famille ne puisse s’apercevoir de cette relation sauf demande explicite de la Soumise.

3.2 – En public: Aucun article du présent contrat n’a pour dessein de nuire à la vie sociale de la Soumise. Le Maître ne pourra se prévaloir de ce contrat qu’à la condition qu’en aucune manière, l’entourage personnel ou professionnel de la Soumise ne puisse s’apercevoir de cette relation, sauf demande explicite de la Soumise.

3.3 – Les pratiques ne devront pas porter atteinte d’une façon générale au corps de la Soumise en entraînant des modifications ou altérations à long terme.

4 – Règles élémentaires

4.1 – Tenues: Elles devront être présentées au Maître et soumise à sa validation. Cette règle s’applique en fonction du lieu d’application du contrat ci-dessus. Ainsi le Maître ne pourra en aucun cas exiger une tenue spécifique en réunion de famille. En revanche la tenue peut être totalement définie par le Maître lors d’une application totale du présent contrat. Seront recherchées de façon générale par la Soumise:

  • Des tenues féminines et attirantes.
  • Des tenues mettant en valeur sa poitrine, ses hanches, ses fesses.
  • Des tenues sexy, moulantes.

4.2 – Conduite à tenir: D’une manière générale, et dans les cadres intime et public, la Soumise devra prendre l’habitude d’obéir sans poser de question, de faire plutôt que de choisir. Aucun ordre ne pourra être contesté sur place. L’obéissance sera autant psychologique que physique. Sans que rien ne soit précisé, la Soumise veillera à chaque instant au bien être de son Maître. Elle devra rester disponible rapidement sans remettre en cause les décisions prises.

5 – Domaine d’application du contrat

5.1 – Domination physique: Le corps de la soumise devient la propriété du Maître qui pourra en faire ce que bon lui semble. Le bondage prendra une place de plus en plus importante dans la vie de la Soumise. Qu’il s’agisse de cordes, de bracelets maintenant les poignets, chevilles, cou, bassin, ou de tout autre moyen de contraintes, la Soumise se doit de se laisser totalement entraver et s’engage à ne pas supplier le Maître de la libérer, quelle que soit la durée de l’épreuve. De même, lors des séances, la Soumise se doit de demander au Maître la position dans laquelle il souhaite la voir. Elle devra adopter cette position, et ce quelle qu’elle soit.

5.2 – Domination sexuelle: Les trois orifices de la Soumise doivent être offerts au Maître sur simple demande de ce dernier. Il se réserve le droit de les pénétrer ou de les dilater selon ses désirs. Aucune autre personne et sous aucun prétexte n’aura le droit d’utiliser l’un des trois orifices de quelque façon que ce soit. L’anus devra pouvoir supporter la pénétration aussi aisément que le vagin. La bouche devra être à la totale disposition du Maître à tout moment. Le corps de la Soumise devra recevoir les éjaculations du Maître où bon lui semblera. Le corps de la Soumise devenant la propriété du Maître, la Soumise ne pourra se masturber ou jouir qu’avec l’accord de son Maître. Le Maître se réserve le droit de demander à sa Soumise d’exécuter n’importe quel acte sexuel pouvant le satisfaire, même les plus humiliants. Ceci inclut la prise et l’envoi de photo, de vidéo et l’exhibition forcée. Le Maître pourra à tout moment décider de prendre des photos ou des vidéos de la Soumise lorsqu’elle se livrera à des actes sexuels.

5.3 – Domination psychologique: Si le corps de la soumise est totalement dévoué à son Maître, la soumission psychologique devra elle aussi être totale. La Soumise accepte de confier sa capacité de décision à son Maître et s’en remet totalement à lui. Des frustrations seront pratiquées comme l’impossibilité de parler,, de jouir, de regarder le Maître dans les yeux, et même de le voir. La Soumise devra, sur demande du Maître, réaliser les envies de celui-ci même à distance. La webcam et tous les autres outils de communications pourront être utilisés à cet effet. Les insultes et les humiliations seront acceptées et prises comme un gage d’intérêt du Maître. La Soumise devra accepter un langage de plus en plus direct et devra également utiliser un langage très cru, voire vulgaire à son égard lors de ce type d’échange. La Soumise s’engage à accepter de plein droit d’être appelé Soumise, Chienne, Esclave, Objet, Salope, Pute, Vide-couilles, et par tout autre nom souhaité par son Maître, et ceci en tout lieux et à toute heure du jour et de la nuit.

5.4 – Domination en direct: Lors des séances reprenant tous les aspects vus précédemment, il sera instauré un “rituel”. Ce rituel devra être exécuté au tout début de la séance. Il pourra s’agir de faveur sexuelle, de position spécifique, de lecture, d’exhibition, ou de toute autre chose définie par le Maître.

5.5 – Domination à distance: En raison de la distance séparant les deux parties, des séances de domination pourront avoir lieu par webcam, email, ou téléphone. La Soumise devra se livrer en obéissant à ces ordres de la même manière qu’elle le ferait en réel. Elle devra se livrer aussi bien à des échanges qu’à des humiliations ou à des actes sexuels comme la masturbation, la pénétration de différents orifices, ou encore la frustration. Lors de ces échanges, elle veillera en permanence à assurer un état d’excitation chez son Maître.

5.6 – La Soumise s’engage à respecter les désirs de son Maître sans délai. Son libre-arbitre étant devenu la propriété de son Maître, la Soumise ne devra pas être troublée ou rester interloquée et sans voix. Tout cas de non-réponse ou de délai non respecté sera considéré comme une désobéissance.

5.7 – Après chaque séance, la Soumise devra écrire un article sur le blog crée à cet effet. Elle y rapportera les faits et y racontera ce qu’elle a ressenti. Ces articles devront être rédigés rapidement. Le Maître s’engage à lui aussi maintenir ce blog par le biais d’articles sur la domination.

5.8 – Toutes ces règles devront être respectées. Si lors de l’absence du Maître, la Soumise ne peut en appliquer une, même à juste titre, le Maître devra en être averti dans les plus brefs délais et décidera si une sanction se doit d’être appliquée.

6 – Sanctions et punitions

6.1 – La Soumise accepte par avance toutes pratiques et punitions choisies par son Maître pour la sanctionner, et ceci en tous lieux et à toutes heures du jour et de la nuit.

6.2 – En cas de non respect des règles de la part:

  • Du Maître: La Soumise n’a pas à respecter l’ordre donné et peut décider de la suspension du contrat pour une durée maximum de 12h. Après ce délai le Maître devra justifier son attitude. Si la soumise lui donne raison, elle devra s’acquitter de l’ordre qu’elle avait refusé et être sanctionnée. Si le Maître avait tort, la suspension du contrat pourrait être prolongée, constituant une sanction contre celui-ci pour une durée ne pouvant pas excéder 1 semaine. La durée devra être déterminée par les deux parties.
  • De la soumise: Si la soumise n’accepte pas l’exécution d’une sanction donnée par le Maître ou si elle désobéit, la sanction sera doublée. La première sanction se déroulera le plus rapidement possible. Une seconde sanction sera effectuée en fin de semaine regroupant toutes les fautes commises durant la semaine. La Soumise se doit de tenir le compte de ses fautes et sanctions.

7 – Clauses particulières

7.1 – SAFEWORD: La Soumise s’engage à utiliser le mot « STOP » comme seul signe réel d’une impossibilité de répondre aux exigences du Maître ou en cas de douleur accrue lors de l’application de ce contrat. Celui-ci ne sera jamais utilisé sans de bonnes et réelles raisons.

7.2 – Malgré la douleur, la vexation, les contraintes ou l’abstinence forcée, la Soumise affichera constamment le plaisir et la joie correspondants à une vie de soumission totale voulue, acceptée et appréciée.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: